Rémi Bolduc a commencé à jouer le saxophone à 14 ans. Deux ans plus tard, il jouait déjà professionnellement avec un groupe dans sa ville natale de Saint-Hyacinthe. C'est à 17 ans qu'il entendit Charlie Parker pour la première fois et qu'il entreprit d'étudier l'improvisation. En 1981, à l’âge de 19 ans, Rémi Bolduc s’installa à Montréal où il trouva du travail comme musicien à peine deux semaines après son arrivée.
En 1991, grâce à des bourses du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts et des lettres du Québec, Rémi Bolduc s’est installé à New York pendant deux ans où il a étudié avec le saxophoniste Steve Coleman, créateur du mouvement M-Base. Rémi Bolduc a également eu l’occasion de se joindre au groupe d'Andy Milne et de jouer dans ce nouveau style.

En 1993, il est rentré à Montréal et a commencé à enseigner l'improvisation et le saxophone à l'université McGill. 
C'est en 1996 qu'il a enregistré son premier disque intitulé Fable. Cet album fut le fruit des rencontres et des découvertes qu'il a faites à New York. Il s’est associé, dans cet ambitieux projet, à des musiciens new-yorkais de renommé internationale. Marc Johnson à la basse, Ben Monder à la guitare et Owen Howard à la batterie.

Enfin établi pour de bon à Montréal, il créa le Rémi Bolduc Jazz Ensemble en 1999. C’est avec sa toute nouvelle formation qu’il grava un deuxième disque intitulé Renaissance. Cet album qui garde des racines dans un jazz plus traditionnel témoigne de son développement en tant que saxophoniste et compositeur. On y retrouve une grande énergie et une spontanéité qui laisse libre cours à un jeu beaucoup plus organique.

Après quelques années, Rémi Bolduc a senti le désir, une fois de plus, de collaborer avec un maître du jazz et c’est alors qu’il fit appel au pianiste Kenny Werner pour concrétiser ce projet. Après la première rencontre, le professeur devint un collègue et grâce à son intervention, Rémi fut engagé pour enseigner au prestigieux Banff Centre aux côtés de musiciens tels que Joe Lovano, Chris Potter et Dave Douglas pour n'en nommer que quelques-uns.

C'est de cette rencontre qu'est né son troisième album intitulé Tchat, en duo avec Kenny Werner au piano. Sur cet album de style intimiste Rémi Bolduc, après de longues années de recherches découvre sa sonorité. Cet album où l'interaction est au premier plan nous démontre sa maîtrise en tant qu'improvisateur et son désir d'aller au delà de la technique de l'instrument.

Arrivé à une certaine maturité dans son jeu, Rémi Bolduc se tourne dorénavant vers la composition et l'arrangement. 
Son quatrième album est créé dans cet état d'esprit. Ce disque, intitulé Cote d’écoute fut fait en formation de trio : saxophone alto, violoncelle et piano. Il s’agit d’un album où l'arrangement est au premier plan. Le disque présente des pièces tirées, en quelque sorte, du folklore télévisuel québécois, arrangées et adaptées à une formation très peu typique du jazz traditionnel. C'est un album unique, empreint de la sincérité qui est si caractéristique à cet artiste et qui lui a permis de revisiter ses racines.
Tout en continuant son travail de compositeur et d’arrangeur, Rémi a continué de développer son jeu au saxophone et a élaboré un cinquième projet d’enregistrement avec un des maîtres incontestés du saxophone, l’américain Jerry Bergonzi.
Avec le disque 4 +1, Rémi Bolduc revient à sa formation de quatuor de jazz traditionnel et invite Jerry Bergonzi à se joindre à eux comme soliste invité. Les compositions originales de cet album, toutes signées Rémi Bolduc, sont simples et offrent aux musiciens du groupe un point départ pour tisser leurs improvisations et ainsi laisser libre cours à leur créativité. On retrouve sur cet album une joie de jouer de la musique et une affinité palpable entre les deux saxophonistes. L’effet est magique, plein d'énergie et très intimiste.

L’infatigable Rémi Bolduc a par ailleurs étudié récemment la composition et l'orchestration auprès de Vince Mendoza en Californie. Il met beaucoup de son énergie dans la maîtrise de l'écriture musicale. Ainsi, il créait à l’hiver 2009 un projet avec quatuor à cordes, quintette à vents et son quatuor de jazz. Parallèlement, il continue à se produire en concert, à évoluer avec le Rémi Bolduc Jazz Ensemble et à enseigner aux universités McGill et Concordia.

C’est en 2010 que Rémi Bolduc a créé le projet Random Masters. Cette nouvelle aventure du saxophoniste Rémi Bolduc présente de la musique à la fois unique et complexe. Elle s’inscrit dans la lignée d'un nouveau style qui combine la complexité rythmique de certains groupes du mouvement M-Base à la richesse harmonique de musiciens tels que Wayne Shorter et Billy Strayhorn. Fasciné par le concept des recherches sur la génétique, Rémi Bolduc a laissé cette passion l’inspirer à introduire des éléments de hasard dans ses nouvelles compositions.
Toutes les métriques des pièces ont été générées par pur hasard à l'aide d'un programme utilisant les sons atmosphériques pour créer une série de chiffres. Rémi Bolduc s’associe à des musiciens qui sont parmi les meilleurs artistes de la relève du jazz québécois. Outre Rémi Bolduc, les musiciens de Random Masters sont le saxophoniste ténor Chet Doxas, le tromboniste Jean-Nicolas Trottier, le contrebassiste Rémi-Jean Leblanc, le pianiste Rafael Zaldivar et le batteur Rich Irwin.

Rémi Bolduc et ses musiciens ont enregistré un disque hommage à Charlie Parker gagnant d’un Félix en 2011 dans la catégorie jazz interprétation
Rémi Bolduc Jazz Ensemble vient de remporter le prix Opus pour le meilleur concert jazz de l’année.

Rémi Bolduc joue sur un saxophone Expression et des anches Rico.

The inexhaustible Rémi Bolduc is always creating new projects. Since his arrival in Montreal in 1982, where he plays and teaches saxophone and improvisation, Rémi Bolduc started playing with the best jazz musicians in town. He records his first CD " Fable " in 1996 alongside Marc Johnson, Ben Monder and Owen Howard. Then he recorded " Renaissance " with his Montreal Jazz Ensemble. After a few years, he contacted the pianist Kenny Werner to achieve a duo project. After their first meeting, Kenny invited Rémi to teach at the prestigious Banff Centre alongside Joe Lovano, Chris Potter and Dave Douglas. From this relationship was born his third album untitled “Tchat " , a duet with Kenny. Rémi turn then his creativity to the world composition and arrangement. He recorded a fourth album in this perspective called " Cote d’Écoute " . While continuing his research, Rémi created a fifth project with one of the undisputed masters of the saxophone, Jerry Bergonzi. Putting forward his new compositions " 4 +1 " was born. Right after this comes the project " Tribute to Charlie Parker " , his all-time saxophone idol, was recorded. With this record, he won a " Felix " for the best jazz album of 2011. Finally, in 2012, he creates the group " Random Masters ", a project of innovative compositions that introduce his new style that combines random with rhythmic complexity and harmonic diversity. An unique and intense experience. He won in Jan 2013, " OPUS " the best jazz concert of the year. Rémi studied with Vince Mendoza (composition and arrangement) , Steve Coleman and lately just has collaborated with Ari Hoenig and Dan Weiss. He recently played with the great bassist Dave Young, the French pianist Baptiste Trotignon and saxophonist PJ Perry and Phil Dwyer. Remi is professor and Area chair at the jazz department at McGill University Mtl. Canada.

Remi Bolduc plays Expression saxophone and D’addario/Rico reeds